Comment traiter la névralgie d’Arnold ?

La névralgie d’Arnold est un trouble physique d’une partie du système nerveux (du nerf d’Arnold plus précisément), se traduisant par dune douleur caractéristique à la tête et au cou. Elle est aussi connue sous le nom de névralgie du nerf grand occipital, ou encore d’arnoldalgie.

En d’autres termes, il s’agit d’une maladie du nerf périphérique, se manifestant par des douleurs plus ou moins vives. Par ailleurs, sachez qu’une névralgie d’Arnold non traitée peut vite devenir handicapante. C’est pourquoi on vous montre aujourd’hui comment traiter efficacement cette affection.

Faire un diagnostic auprès d’un spécialiste

L’atteinte du nerf d’Arnold à la base du crâne va impacter les muscles du cou, ce qui occasionne des douleurs au cou. Cela affecte la mobilité du cou, et provoque des picotements désagréables sur votre cuir chevelu. La névralgie est causée par un traumatisme suite à un accident ou une chute, ou bien à des mouvements trop répétitifs. C’est aussi une lésion à la base du crâne. Si vous ressentez ces symptômes, ne concluez pas trop vite qu’il s’agit d’une arnoldalgie.

Si les douleurs persistent pendant plus d’un mois, n’hésitez pas à consulter un médecin. Consultez d’abord un médecin spécialiste, qui vous établira un diagnostic précis. Cet expert devra vous faire passer une IRM cervicale, un examen par imagerie qui permet de localiser précisément le nerf, les ligaments et les muscles touchés. Prendre des antalgiques n’est pas efficace sur le long terme, puisque ce n’est qu’un palliatif qui soulage la douleur temporairement. Le médecin va faire un soin thérapeutique qui traitera la source de l’affection et va soulager la névralgie d’Arnold.

Ces thérapies efficaces pour traiter l’arnoldalgie

Si l’affection a bien été confirmée par l’IRM cervicale. Il vous faudra maintenant suivre une thérapie personnalisée. Par exemple, faire une rééducation auprès d’un kinésithérapeute. Pour ce faire, ce spécialiste cible des zones bien précises, dont le rachis cervical, qui est un ensemble de vertèbres entre les vertèbres thoraciques (ou dorsales) et le crâne.

Une autre option consiste à faire des séances de mésothérapie et d’ostéopathie. Les professionnels dans ces domaines utilisent des méthodes sûres pour supprimer la douleur. Le mésothérapeute injecte de faibles doses de médicaments et d’anesthésiques (exemple corticoïde) dans le cou, à l’aide d’une petite aiguille ou un pistolet injecteur électronique.

Quant à l’ostéopathe, il supprime les tensions sur le nerf et la douleur de manière naturelle et instantanée. Le praticien travaille à la main les muscles de la mâchoire et la base du crâne. Il palpe, masse, manipule, tapote. Vous pouvez aussi avoir recours à l’acupuncture, la naturopathie ou la phytothérapie. Si la douleur et les symptômes de la névralgie d’Arnold persistent, une stimulation du nerf d’Arnold par neurochirurgie sera nécessaire.

Dormir de la bonne manière

Une mauvaise posture peut raviver les douleurs de la névralgie d’Arnold. Pour trouver le sommeil, dormez uniquement sur le dos. Soutenez bien votre cou avec un oreiller moelleux, mais qui ne s’aplatit pas. L’oreiller à mémoire de forme ergonomique est une excellente alternative à l’oreiller classique.

Une position tordue (trop haute ou trop basse) ou trop inclinée provoquera une tension sur les muscles du cou et de la tête. Pour faire disparaître la pression sur le nerf occipital, votre cou et votre tête doivent bien être alignés. Évitez l’inclinaison et la rotation du cou trop fréquente. Évitez à tout prix d’avoir la tête penchée sur un écran : détendez votre cou et maintenez votre dos bien droit. Si besoin, retirez l’oreiller et déposez un coussin chauffant à la place. Un tissu humide qui a été chauffé peut aussi soulager la douleur. Sinon, appliquez de la glace sur le côté affecté, 3 à 4 fois par jour, pendant 5 à 10 minutes.

Où acheter de l’huile végétale de Jojoba vierge BIO ?
Quand consulter un psychologue à Nantes pour une thérapie de couple ?